Accueil » Newsletter de Juin 2023

Chères Consœurs, Chers Confrères,

Nous avons le plaisir de vous présenter le nouveau site du Conseil Départemental de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes des Hautes-Alpes.
Notre site a été pensé et conçu pour informer, renseigner, et accompagner :
Patients, Praticiens, et Étudiants en chirurgie-dentaire.

Le site actuel est désormais bien référencé et son utilisation pour connaitre les détails sur les gardes semble être rentré dans les habitudes. Les patients peuvent également y trouver.
Un annuaire des praticiens exerçant dans les Hautes-Alpes.

Ce nouvel outil est surtout le fruit d’une réflexion menée sur l’amélioration des services rendus aux praticiens, notamment en terme de communication, sur la gestion du secrétariat, du tableau et des gardes par le conseil départemental, mais également sur l’attractivité du territoire pour de nouveaux praticiens.

Vous pourrez accéder à l’espace praticien (accès sécurisé) via le mot de passe :
#CDO05@2023!

En naviguant dans les différents onglets, il est possible de télécharger des documents nécessaires à votre exercice (contrats, formulaires, affichages obligatoires…) et d’accéder à des informations qui régissent et encadrent la Profession de chirurgiens-dentistes.

L’onglet mise à jour des coordonnées nous permet une tenue du tableau. Nous vous demandons, via le formulaire, de nous informer de tous changement de coordonnées professionnelles (au jour où ils sont effectifs puisque l’annuaire des praticiens sera automatiquement mis à jour).

Vous retrouverez également tous les éléments concernant les gardes des dimanche et jours fériés, dont le tableau des astreintes (mis à jour en prenant en compte les différents échanges de garde). Nous avons créé un outil qui simplifie l’élaboration et l’ envoie du rapport de garde.
Un mail automatique sera envoyé 7 jours et 24 heures avant la garde avec un lien vers ce dernier.

Enfin, nous avons souhaité mettre en place un système d’annonces que nous vous invitons à faire vivre. Il peut s’agir d’annonces pour un remplacement, une collaboration, une session de cabinet, la revente ou la recherche de matériel ou les échanges de garde. Ces annonces concernent également les assistantes dentaires (demande ou recherche).

En dernier point, cet espace doit constituer un point d’attrait pour des praticiens cherchant un lieu d’installation. Le référencement, les images, l’existence d’une dynamique aideront, nous l’espérons, à attiser un intérêt pour notre région.

Nous vous invitons à consulter régulièrement le site et à nous faire part de vos suggestions pour qu’il puisse être adapté, enrichi et amélioré, et ainsi répondre au mieux à vos besoins.

Le CDO05 souhaite particulièrement remercier :

  • Le CDO24 pour nous avoir permis de bénéficier de tout le travail réalisé pour la conception de leur site.
  • Arno, le concepteur du site pour son expérience et son enthousiasme.
  • L’agence de développement des Hautes Alpes pour son aide précieuse.
  • Notre Consœur, Laure METAIRIE, pour nous avoir fourni ses magnifiques photos !

Nous vous souhaitons une belle découverte !

Dr Kesone DUYNINH-CHAFFARD
Président du Conseil Départemental de l’Ordre des Hautes Alpes

Actualités

la lettre oncd page cover

Hautes-Alpes :
la montagne,
ça vous gagne

300 jours d’ensoleillement par an, une qualité de l’air exceptionnelle, 27 stations de sports d’hiver et d’été… Les Hautes-Alpes (05), dépar-tement parmi tant d’autres à la démographie professionnelle en berne, déploie une stratégie volontariste pour attirer les praticiens sur son territoire. Une expérience à l’échelle à repro-duire? Reportage.

«Le problème de l’accès aux soins ne remonte pas à hier dans le département. Le conseil départemental de l’Ordre aler-tait les autorités depuis de nombreuses années, sans succès », explique Késone Duyninh-Chaffard, présidente du conseil départemental de l’Ordre des Hautes-Alpes. Agendas complets, praticiens débordés, patients en errance thérapeu-tique: ici comme ailleurs, les conséquences du manque de praticiens sont connues.

Pourtant, de prime abord, les chiffres de la démographie profes-sionnelle du département sont plu-tôt satisfaisants: avec 70,02 chirur-giens-dentistes pour 100 000 habitants, la moyenne nationale (environ 68) est même dépassée. Oui mais voilà, les 98 praticiens exerçant dans le département « ont majoritairement choisi de privilé-gier leur qualité de vie. Ils exercent en moyenne trois jours et demi par semaine. » Une modification des comportements qui engendre un déficit de l’offre de soins. Et le nombre de primo-inscrits ne com-pense pas les départs en retraite.
En 2021, le département recensait deux nou-velles inscriptions au tableau pour cinq départs en retraite. 2023 ne se présente pas sous de meilleurs auspices puisque quatre praticiens vont partir à la retraite, sans qu’aucune nouvelle inscription ne soit enre-gistrée. La moyenne d’âge des praticiens n’incite pas non plus à l’optimisme: 20 sont âgés de 60 à 64 ans et quatre ont plus de 65 ans.
Depuis plusieurs années. Késone Duyninh-Chaffard a pris son bâton de pèlerin avec une première idée en tète : venir à la rencontre des étudiants de l’un de Nice. Pari gagnant, avec l’accueil de quelques sixième année en stages actifs et, surtout, deux installations de praticiens frais émoulus de la tac. Mais pour le conseil départemental et sa prési-dente, il faut aller plus loin et lancer une politique d’attractivité. En effet, les ren-contres avec les étudiants à Nice, puis à Mar-seille, ont leurs limites. L’engagement de l’Ordre départemental sur cet enjeu de renouvellement des praticiens va ouvrir une autre porte : le soutien actif des élus du Département (administratif).
Késone Duyninh-Chaffard se souvient : « En 2022, le Département missionne l’Agence de développement des Hautes-Alpes pour faire la promotion du territoire ciblant les métiers en tensions. Les chirurgiens-dentistes sont inclus dans cette politique ». S’ouvre alors un deuxième volet : la mise en place d’une politique reposant sur des incitations financières locales. Des bourses ad hoc sont allouées aux étu-diants en stage actif (pour deux mois consécutifs), avec 600 euros pour l’hébergement et 200 euros au titre des frais de déplacement. Les prati-ciens haut-alpins sont mobilisés pour devenir maîtres de stage. Actuellement, ils sont au nombre de 13. Parallèlement, la présidente du conseil départemental continue ses rencontres avec les étudiants. « Ces interactions sont primordiales, je pense qu’il n’y a rien de mieux que le terrain, le contact direct, pour convaincre les étudiants de venir dans les Hautes-Alpes». En 2022, François Jacquet, président de l’Ordre des Alpes-de-Haute-Provence s’est joint à la présidente des Hautes-Alpes pour aller à la rencontre des étudiants marseillais. Convaincu de l’impor-tance de ce travail sur l’attractivité du terri-toire, il s’associe à cette lutte contre les zones déficitaires en soins dentaires dont souffrent ces deux départements limi-trophes.
L’opération séduction des Hautes-Alpes joue. bien sûr, et comme ailleurs dans les ter-ritoires, sur les atouts naturels du départe-ment et sur la qualité de vie. Sont financées des plaquettes, des vidéos promotionnelles avec des témoignages de chirurgiens-den-tistes exerçant dans les Hautes-Alpes. Le Département (administratif) a décidé de financer un emplacement au prochain congrès de l’AM,. dédié à la promotion du territoire des Hautes-Alpes. Seront présents le conseil départemental de l’Ordre ainsi que d’autres acteurs de la santé qui oeuvrent éga-lement pour l’amélioration de l’accès aux soins dentaires de la population haute-alpine. Autre projet pour l’avenir: la création d’un service de soins dentaires non pro-grammée, sur lequel le conseil départemen-tal travaille déjà aux côtés de l’ARS, de la CPA Al, du centre hospitalier de Gap et des responsables administratifs.

Dr Kesone DUYNINH-CHAFFARD

Kesone Duyninh-Chaffard,
présidente du conseil départemental de l’Ordre

Dr Kesone DUYNINH-CHAFFARD

Kesone Duyninh-Chaffard,
présidente du conseil départemental de l’Ordre

Pourtant, de prime abord, les chiffres de la démographie profes-sionnelle du département sont plu-tôt satisfaisants: avec 70,02 chirur-giens-dentistes pour 100 000 habitants, la moyenne nationale (environ 68) est même dépassée. Oui mais voilà, les 98 praticiens exerçant dans le département « ont majoritairement choisi de privilé-gier leur qualité de vie. Ils exercent en moyenne trois jours et demi par semaine. » Une modification des comportements qui engendre un déficit de l’offre de soins. Et le nombre de primo-inscrits ne com-pense pas les départs en retraite.
En 2021, le département recensait deux nou-velles inscriptions au tableau pour cinq départs en retraite. 2023 ne se présente pas sous de meilleurs auspices puisque quatre praticiens vont partir à la retraite, sans qu’aucune nouvelle inscription ne soit enre-gistrée. La moyenne d’âge des praticiens n’incite pas non plus à l’optimisme: 20 sont âgés de 60 à 64 ans et quatre ont plus de 65 ans.
Depuis plusieurs années. Késone Duyninh-Chaffard a pris son bâton de pèlerin avec une première idée en tète : venir à la rencontre des étudiants de l’un de Nice. Pari gagnant, avec l’accueil de quelques sixième année en stages actifs et, surtout, deux installations de praticiens frais émoulus de la tac. Mais pour le conseil départemental et sa prési-dente, il faut aller plus loin et lancer une politique d’attractivité. En effet, les ren-contres avec les étudiants à Nice, puis à Mar-seille, ont leurs limites. L’engagement de l’Ordre départemental sur cet enjeu de renouvellement des praticiens va ouvrir une autre porte : le soutien actif des élus du Département (administratif).
Késone Duyninh-Chaffard se souvient : « En 2022, le Département missionne l’Agence de développement des Hautes-Alpes pour faire la promotion du territoire ciblant les métiers en tensions. Les chirurgiens-dentistes sont inclus dans cette politique ». S’ouvre alors un deuxième volet : la mise en place d’une politique reposant sur des incitations financières locales. Des bourses ad hoc sont allouées aux étu-diants en stage actif (pour deux mois consécutifs), avec 600 euros pour l’hébergement et 200 euros au titre des frais de déplacement. Les prati-ciens haut-alpins sont mobilisés pour devenir maîtres de stage. Actuellement, ils sont au nombre de 13. Parallèlement, la présidente du conseil départemental continue ses rencontres avec les étudiants. « Ces interactions sont primordiales, je pense qu’il n’y a rien de mieux que le terrain, le contact direct, pour convaincre les étudiants de venir dans les Hautes-Alpes». En 2022, François Jacquet, président de l’Ordre des Alpes-de-Haute-Provence s’est joint à la présidente des Hautes-Alpes pour aller à la rencontre des étudiants marseillais. Convaincu de l’impor-tance de ce travail sur l’attractivité du terri-toire, il s’associe à cette lutte contre les zones déficitaires en soins dentaires dont souffrent ces deux départements limi-trophes.
L’opération séduction des Hautes-Alpes joue. bien sûr, et comme ailleurs dans les ter-ritoires, sur les atouts naturels du départe-ment et sur la qualité de vie. Sont financées des plaquettes, des vidéos promotionnelles avec des témoignages de chirurgiens-den-tistes exerçant dans les Hautes-Alpes. Le Département (administratif) a décidé de financer un emplacement au prochain congrès de l’AM,. dédié à la promotion du territoire des Hautes-Alpes. Seront présents le conseil départemental de l’Ordre ainsi que d’autres acteurs de la santé qui oeuvrent éga-lement pour l’amélioration de l’accès aux soins dentaires de la population haute-alpine. Autre projet pour l’avenir: la création d’un service de soins dentaires non pro-grammée, sur lequel le conseil départemen-tal travaille déjà aux côtés de l’ARS, de la CPA Al, du centre hospitalier de Gap et des responsables administratifs.

Journées dentaires de Gap

Les 9 et 10 juin ont eu lieu les premières journées dentaires de Gap. Cet événement, porté par les Docteurs Benoit COURSON et Dominique CHAFFARD ont permis de réunir 26 praticiens, 3 étudiants et 12 assistantes dentaires.

Six conférenciers de très grandes qualités se sont succédés pendant deux jours pour aborder des thèmes variés allant de la prothèse complète immédiate, la dentisterie adhésive en 2023 et les bridges cantilever, la prise en charge pluridisciplinaire des traitements orthodontiques, la gestion des tissus mous en parodontologie et plus particulièrement la tunnelisation, la réhabilitation préimplantaire des maxillaires, greffes osseuse, ROG et le traitement endodontique en 2023.

Ce fut deux journées sous le signe de la convivialité et de l’échange que nous souhaitons voir renouvelées et pérennisées dans les années futures, espérant qu’elles attirent de plus en plus de participants, signe du dynamisme de la dentisterie dans notre département.

CR journées dentaires de gap
CR journées dentaires de gap

Journées dentaires de Gap

Les 9 et 10 juin ont eu lieu les premières journées dentaires de Gap. Cet événement, porté par les Docteurs Benoit COURSON et Dominique CHAFFARD ont permis de réunir 26 praticiens, 3 étudiants et 12 assistantes dentaires.

Six conférenciers de très grandes qualités se sont succédés pendant deux jours pour aborder des thèmes variés allant de la prothèse complète immédiate, la dentisterie adhésive en 2023 et les bridges cantilever, la prise en charge pluridisciplinaire des traitements orthodontiques, la gestion des tissus mous en parodontologie et plus particulièrement la tunnelisation, la réhabilitation préimplantaire des maxillaires, greffes osseuse, ROG et le traitement endodontique en 2023.

Ce fut deux journées sous le signe de la convivialité et de l’échange que nous souhaitons voir renouvelées et pérennisées dans les années futures, espérant qu’elles attirent de plus en plus de participants, signe du dynamisme de la dentisterie dans notre département.

gallery_img04
gallery_img01
gallery_img02
gallery_img03

Nous contacter

Conseil départemental des Chirurgiens-Dentistes des Hautes-Alpes

Adresse :
Conseil départemental des Chirurgiens-Dentistes des Hautes-Alpes
7C Rue du capitaine de Bresson
Résidence du Parc, 05000 Gap

Téléphone :
Standard téléphonique ouvert le
mercredi de 8h à 12h :
04 92 52 33 32

Laissez-nous un Message

Téléphone :

Standard téléphonique ouvert le mercredi de 8h à 12h :
04 92 52 33 32

Notre Adresse

Conseil départemental des
Chirurgiens-Dentistes des
Hautes-Alpes
7C Rue du capitaine de Bresson
Résidence du Parc, 05000 Gap

Conseil départemental des Chirurgiens-Dentistes des Hautes-Alpes
7C Rue du capitaine de Bresson – Résidence
du Parc, 05000 Gap

Mail :

Plan du site :